Castellet : Sébastien Loeb à mi-figue, mi-raisin.

29.06.2015

Sébastien Loeb à mi-figue, mi-raisin.
Ce ne fut pas une surprise de voir le légendaire pilote Sébastien Loeb maintenir son avantage acquis dès les qualifications de la pole position dans toute la course 1 malgré le pressing effectué par ses coéquipiers de l’équipe Citroën Racing.

Avec notamment Yvan Muller juste derrière, qui devait lui-même faire attention à José Maria Lopez. L’écart entre les voitures restait infime et la moindre erreur de pilotage fournirait une occasion aux poursuivants pour doubler.
Sébastien Loeb comme Yvan Muller ont su gérer leur course et les positions sont restées figées jusqu’au passage devant le drapeau à damier. Le podium fut donc entièrement acquis à Citroën, et Ma Qing Hua fermait le train des C-Elysée en prenant la 4ème place.

La deuxième course avec sa grille inversée a retenu tout le suspens. Mehdi Bennani qui tenait la pôle au départ fut sanctionné pour un départ anticipé, dès lors, le Hongrois Norbert Micheliz au volant de sa Honda pris la pôle. Derrière dans le peloton, les Citroën remontent vers la tête. C’est alors que Sébastien Loeb qui marquait au plus près Ma Qing Hua n’a pu éviter un marqueur de virages en pneumatique. La collision l’oblige alors à l’abandon. Pendant ce temps José Maria Lopez plus déterminé que jamais continue et provoque une collision avec Tiago Monteiro. Ce dernier doit alors aussi abandonner.
Vers la fin de la course 2, c’est alors Norbert Michelisz qui subit la pression du Champion du Monde argentin, et doit lui céder la première place sur le podium. Derrière lui, Ma Qing Hua prends la 3ème place, tandis que Yvan Muller ferme la marche à la 4ème place.

Avec cette victoire dans la course 2, José Maria Lopez “Pechito“ conforte son avance dans le classement des pilotes avec 39 points sur Yvan Muller son poursuivant direct, et 74 points sur Sebastien Loeb.

Si la domination de Citroën continue, les autres fabricants Honda et Lada, ont beaucoup progressé et aspirent aussi à prendre les premières places, même si l’avantage acquis par le constructeur aux chevrons en début de saison peut théoriquement le mettre à l’abri.

Course 1 :

1 – Sébastien LOEB (FRA) - Citroën C-Elysee WTCC
2 – Yvan MULLER (FRA) - Citroën C-Elysee WTCC
3 – Jose Maria LOPEZ (ARG) - Citroën C-Elysee WTCC
4 – Ma Qing Hua (CHN) - Citroën C-Elysee WTCC
5 – Tom CHILTON (GBR) - RML Chevrolet Cruze TC1

Course 2 :

1 – Jose Maria LOPEZ (ARG) - Citroën C-Elysee WTCC
2 – Norbert MICHELISZ (HUN) - Honda Civic WTCC
3 – Ma Qing Hua (CHN) - Citroën C-Elysee WTCC
4 – Yvan MULLER (FRA) - Citroën C-Elysee WTCC
5 – Gabriele TARQUINI (IT) - Honda Civic WTCC

01

02

03

04

05

06

07

08

09