Transferts, Rookie, la saison Caterham commence fort à Nogaro !

10.03.2015

En ce week-end du premier Mars, l’ensemble du plateau Caterham s’est réuni sur le Circuit Paul Armagnac pour débuter la saison en fanfare. Roadsport et R300 ont connu toutes les conditions (sec, humide, trempé, voir boueux pour certains), ce qui a permis d’assurer le suspens tout au long de cette reprise tant attendue.

Le lancement de la coupe sous le soleil du Gers.

Une fois n’est pas coutume, c’est avec une journée complète d’essai que les pilotes ont pu roder les mécaniques. Un vendredi sous le soleil qui contrastera avec le reste du week-end. En 2015, un changement de règlement mets tous les pilotes de la catégorie R300 sur un pied d’égalité. Nouveau faisceau, nouveau boitier électronique, toutes les Caterham R300 disposent désormais de la même courbe moteur. Cette évolution permet d’éviter les disparités, d’augmenter la puissance et le régime moteur maximum. Du côté des Roadsport, nous retrouvons la plupart des pilotes de la promotion Academy 2014 et ils comptent bien s’interposer dès le début de saison pour briller aux avant-postes. Présents à l’appel, Arnaud Mignatelli, Arnaud Marcoux, Thibaud Denis et Jean-Marc Faure veulent bien prouver que leur passé d’académicien leur permettra de rivaliser avec les leaders du Roadsport et notamment un certain Sébastien Delamare. Le jeune Lucas Frayssinet est également attendu puisqu’il a déjà quelques manches à son actif dans la catégorie.

Premiers essais qualificatifs et premières surprises !

Si l’on attendait Sébastien Delamare et Lucas Frayssinet en Roadsport, c’est bien Léo Rossel, le jeune rookie qui a trompé son monde. Première course en Caterham et déjà compté parmi les favoris. Lors de la première qualification, il se glissera à la seconde position entre Delamare qui signera la pôle et Frayssinet relayé à la 3ème place sur la grille. En qualification 2, Léo confirme en se positionnant 3ème derrière les deux protagonistes.

Du côté des R300, Henri Bizet, Frédéric Réal et Frédéric Attia se partagent les 3 premières places, avec Attia régulier sur la seconde position tandis que les deux autres jouent aux chaises musicales entre la première et la troisième place. L’arrivée du nouveau règlement et du nouveau boitier ravit les pilotes qui ont pu exploiter tout le potentiel de leurs Caterham sur la première qualification dans des conditions sèches. A noter la performance d’Alexis Gronier, que l’on n’a pas vu sur le Challenge Caterham depuis quelques temps et qui s’est qualifié 4ème puis 7ème. Eric Alberto, Pascal Wehrlen et Olivier Massoutre sont également à surveiller, car toujours placés, ils sont toujours combatifs en course. Frédéric Allaire, passé du Roadsport au R300 ne semble pas dépaysé puisqu’il signera le 8ème temps dans la première séance. Malheureusement, sur piste humide, il n’a pas trouvé ses repères, il faudra suivre ses performances tout au long de la saison.

Retenez votre souffle, les Caterham R300 sont sur la grille.

Si nous sommes habitués à des débuts de saison mouvementés, la manche du Gers n’a pas dérogé à la règle. Dès la première course, Alexis Gronier étonne tout le monde en prenant le commandement devant les leaders. Il commence à creuser l’écart quand la direction de course lui présente un « Drive Through » pour départ anticipé. La surprise fut générale et c’est Henri Bizet qui en profitera pour prendre la tête. S’ensuit un duel infernal entre Bizet et un Frédéric Réal qui semble au dessus du lot sous la pluie. A 8 tours de la fin, Réal prend la tête pour s’échapper. La chasse au podium n’est pas terminée puisque l’auto numéro 10 d’Eric Alberto, suivie de près par l’arceau vert d’Olivier Massoutre se montrent pressants sur un Henri Bizet pourtant bien installé en seconde position. L’expérience du champion 2014 lui permettra de conserver sa place et même de reprendre brièvement la tête avant d’élargir à l’épingle de l’école et de voir passer la numéro 44 de Réal. Derrière, Loïc Martinez est survolté et dépasse Pascal Wehrlen pour s’approcher de Frédéric Attia et du groupe de tête. Mais à 4 tours, Martinez sort dans les bacs de la double courbe de Caupenne et perd tout espoir de podium. Attia sortira deux tours plus tard pour finalement abandonner. Le champ est libre pour Olivier Massoutre qui s’invite dans le quatuor de tête et qui n’hésite pas à montrer ses roues à un Eric Alberto incisif. Juste derrière, Philippe Quetaud et Pascal Wehrlen sont dans un mouchoir et se disputent la cinquième place à une dizaine de secondes du groupe de tête. Force tranquille, Maurice Gouteyron reste tranquillement spectateur de cette bagarre et compte profiter d’une éventuelle erreur de leur part, ce qui n’arrivera pas… Nous entrons dans le dernier tour et Henri Bizet est collé au train de Frédéric Réal. Chaque virage est propice à une tentative de dépassement, le suspens est palpable jusqu’au drapeau à damier. C’est finalement Frédéric Réal qui s’imposera avec 4 dixièmes d’avance.

Classement R300 Course 1

  1. Frédéric Réal
  2.  Henri Bizet + 0,438
  3.  Eric Alberto + 13.078
  4.  Olivier Massoutre + 18.141
  5.  Philippe Quetaud + 30.091

Les feux s’éteignent et la seconde manche de R300 va bientôt partir. Frédéric Réal s’élance en pôle mais rate complètement sont départ. C’est Attia qui prendra la tête suivi de près par Bizet qui prendra rapidement le commandement. Arnaud Richardson devra passer par les stands suite à un problème électronique et ne repartira pas. C’est au tour d’Eric Alberto de doubler Frédéric Attia, puis de Frédéric Réal qui se lance ensuite dans une remontée incroyable. Ce n’est pas dans les habitudes d’Attia de se laisser passer aussi facilement d’autant plus qu’il est très rapide sur le Circuit de Nogaro. Craintes confirmées, le pilote de l’auto numéro 6 abandonnera au tour 3 suite à un problème de pompe à essence. Dans la foulée, Patrick Dehant sort à Caupenne ce qui impose une sortie du Safety Car pour permettre aux commissaires d’intervenir. Après deux tours sous « safety », Réal passe Alberto et se rapproche dangereusement de Bizet. Derrière, le trio Massoutre, Martinez et Gronier se dispute la 4ème place tandis que devant, Réal reprend le leadership à 13 minutes 50 du damier pour finalement creuser l’écart sur Bizet. S’ensuit un duel infernal Entre Olivier Massoutre et Eric Alberto. L’expérience du sexygénaire à l’arceau vert lui permettra de prendre la troisième place et de la conserver jusqu’à l’arrivée.

Classement R300 Course 2

  1.  Frédéric Réal
  2.  Henri Bizet + 1,513
  3.  Olivier Massoutre + 16.436
  4.  Eric Alberto + 17.782
  5.  Alexis Gronier + 18.202

Frayssinet intouchable sous la pluie en Roadsport, la relève est assurée !

L’arrivée de la promo 2014 des Academy fait souffler un vent de fraicheur sur le plateau Roadsport, avec l’émergence de nouveaux protagonistes. Si  la manche Gersoise n’a pas réuni la totalité du plateau, la hiérarchie se dessine et il faudra surveiller les recrues.

Le départ est donné pour la première fois de la saison chez les Roadsport et dès le premier tour, un incident de course impose la sortie du Safety Car. Thibaud Denis, pourtant en forme aux qualifications se sort et endommage son auto dans le premier tour. Alors que simultanément, une collision intervient entre Samy Lecomte et Léo Rossel, ce qui  les contraindra tous deux à l’abandon. Les espoirs de victoire sont envolés pour le jeune Léo pourtant parti second, alors que pour Samy, c’est à l’hôpital que se terminera cette erreur avec une fracture du poignet. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et lui donnons rendez-vous dès que possible. En l’absence de Léo Rossel, Lucas Frayssinet s’envole vers la victoire avec déjà 9 secondes d’avance sur Sébastien Delamare au 6ème tour. Derrière Bruno Georgeon assure alors que les 2 Arnaud (Mignatelli et Marcoux) issus de l’Academy se chiffonnent accompagnés de leur ami Simon Boos qui se lance directement en Roadsport, sans passer par la case Academy. Un coup toi, un coup moi, Arnaud Marcoux semble dominer alors que Mignatelli réalise deux têtes à queues pour finalement se relancer et finir en tête de ce trio devant Marcoux et Boos. La course dans la course, c’est ce qui fait le spectacle à la façon Caterham. Laura Chatelain, la féminine du Challenge terminera juste derrière ce trio de folie et avouera avoir eu quelques difficultés de réglage avec son auto. Au final, Lucas Frayssinet s’imposera avec 1.03.360 sur son poursuivant.

Course 1 Roadsport

  1. Lucas Frayssinet
  2. Sébastien Delamare + 1.03.360
  3. Bruno Georgeon + 1.06.621
  4. Arnaud Mignatelli + 1.16.164
  5. Arnaud Marcoux + 1.18.395

En course 2, Lucas Frayssinet s’envole sans surprise tandis qu’Arnaud Mignatelli s’empare de la troisième position dès le début. Laura Chatelain remonte en 6ème place alors que Sébastien Delamare et Bruno Georgeon se disputent la 4ème position. A 18 minutes 30 de l’arrivée, Georgeon passe Delamare et maintiendra sa position jusqu’à la fin. Léo Rossel a réussi à réparer son auto et se classe second mais ne parvient pas à suivre le rythme imprimé par Frayssinet. Pour une première course, la performance reste gratifiante pour le jeune Léo. A mi-course, Georgeon remonte dangereusement sur Mignatelli qui compte bien signer son premier podium en Roadsport. Malheureusement, Laura Chatelain est contrainte à l’abandon suite à une sortie de piste alors qu’elle occupait la 6ème place. Le jeune Simon Boos prend l’avantage sur Jean-Pierre Reypin pour se classer 7 juste derrière Arnaud Marcoux. Frayssinet s’impose finalement devant Léo Rossel et Arnaud Mignatelli, alors que Sébastien Delamare finira 5ème.

Course 2 Roadsport

  1. Lucas Frayssinet
  2. Léo Rossel   + 29.642
  3. Arnaud Mignatelli  + 1.19.992
  4. Bruno Georgeon + 1.34.203
  5. Sébastien Delamare + 1.47.833

Prochain rendez-vous le 22 Mars à Haute Saintonge où toutes les catégories Caterham seront présentes pour en découdre. Nous vous attendons nombreux pour partager avec vous ces courses uniques !

Crédit Photo: © Sébastien Renaud

000102030405060708