Trophée Lotus 2011 : Dijon 2&3 avril 2011

07.04.2011

Les Essais : ce sont 21 montures qui se présentèrent aux essais de cette première course de Dijon. Malheureusement, les moteurs de Koenig et de Billeres ne franchirent pas l’écueil des essais chronos et trahirent leurs propriétaires dès les premières séances. C’est Philippe Gaso qui fera le meilleur temps des Seven (le seul en 1min.39) suivi de près par le rapide Pierre Buffet et le surprenant Anthony Delhaye  au volant de la plus ancienne des Seven, une S1 de 1958. Les principaux acteurs de l’année dernière suivaient, tous groupés en moins de deux secondes. 

La course 1 : Alors que Jean-Jacques Gravier, invité de marque au volant de sa superbe Lotus Eleven, franchissait le premier le drapeau à damiers mais sans marquer de points au championnat, Gaso, Delhaye et Buffet furent les plus rapides et dominèrent une course animée par les fougueux Blanchemain et Lucot (trahi par son joint de culasse) et le toujours vert Jean-Claude Jomard, alors que le président Odin, après un tête à queue dans le premier tour fit une belle remontée pour finir 7ième. Les nouveaux arrivants de Belgique ou d’Auvergne faisant leur apprentissage un peu plus loin. 

La course 2 : Delhaye en tête au début de course fut rattrapé par la puissance des Lotus Seven de Gaso et de Buffet qui finirent dans cet ordre alors que le dynamique Lucot complétait le podium. Podium sur lequel montait Loic Duval au titre de la meilleure des Catheram et Jean- Jacques Gravier pour sa remarquable démonstration au volant de sa superbe Lotus Eleven de 1958. 

Nous assisterons au milieu du peloton à de belles bagarres  entre Gilles Colombier et Jean-Yves Cane et le moins jeune mais toujours rapide des Delarche alors que Jean-Jacques Blanchemain trouvant sans doute que ses plages  du sud lui manquaient allait attendre ses petits camarades, dès le premier tour, dans le bac à sable précédent la cuvette de Prenois. 

Paul Dulgurian, malheureux, n'a pas pu prendre le départ faute d’être équipé d’un système Hans désormais obligatoire pour les Catheram des années 80/90. En résumé, les favoris sont au RV et il est probable que le vainqueur du Trophée 2011 se trouve déjà dans les premières places de ce premier et précaire classement général. 

Ce fut, de l’avis de tous, un week-end animé et ensoleillé où la bonne humeur était de rigueur sur le paddock où les nouveaux arrivants ont été immédiatement et chaleureusement intégrés. 

Prochain rendez-vous dans le Pas de Calais, sur le circuit de Croix en Ternois les 23 et 24 avril prochain.

Source : Trophée Lotus