YOKOHAMA et l’environnement : “ECO-MOTION“.

26.09.2008

“ECO-MOTION“ : la vision de YOKOHAMA.

L’écologie n’est pas une vision restrictive du futur. Il s’agit de qualité de vie et d’une vision consciente du monde tel qu’il nous entoure, afin façonner l’avenir pour un monde meilleur et durable. Le groupe YOKOHAMA illustre ses activités environnementales par le vocable “ECO-MOTION“. Ce symbole fort montre à tous les efforts et les capacités du groupe YOKOHAMA pour proposer et appliquer des solutions de développement durable et faire évoluer le monde.

YOKOHAMA en quelques chiffres.

YOKOHAMA est surtout connu comme pneumaticien dans le monde entier, et si effectivement les trois-quart de ses ventes sont tournées vers cette activité, environ 25% de son chiffre d’affaire provient d’autres activités comme la fabrication de flexibles, tapis de convoyeurs, de courroies, tuyauterie en caoutchouc, adhésifs, produits aéronautiques, clubs et balles de golf !

L’ensemble de ces activités compose la YOKOHAMA RUBBER COMPANY, entreprise fondée au Japon en 1917, et qui emploie en 2008 plus de 15 000 personnes à travers le monde et qui possède une vingtaine sites de production répartis au Japon et dans le monde.

Un enjeu mondial.

La prise de conscience environnementale est un phénomène incontournable dans le monde entier, face à l’enjeu que représente le réchauffement et le dérèglement climatique mondial. Les accords de Kyoto ont jeté des bases pour la lutte contre les gaz à effet de serre. Mais la protection de l’environnement est un enjeu quotidien pour manufacturiers de pneumatiques dont les industries sont réputées énergivores et basées sur l’utilisation de ressources fossiles.
YOKOHAMA l’a bien compris, et son plan de management et de développement industriel, baptisé “Grand Design 100“ (GD100) dont l’achèvement est prévu pour le centenaire de l’entreprise en 2017 intègre cet enjeu mondial.

Un engagement tout azimuth.

L’engagement de YOKOHAMA en faveur de la planète se répartit en plusieurs axes qui sont complémentaires :

-    La production et l’outil industriel
-    La recherche et l’innovation des produits
-    L’action environnementale à l’échelle humaine

LA PRODUCTIONS ET L’OUTIL INDUSTRIEL.

Le concept de protection de l’environnement n’est pas nouveau chez YOKOHAMA, et dès 1971 YOKOHAMA crée un département  pour “l’Amélioration de l’Environnement“ qui deviendra en 1992  “Protection de l’Environnement“. Ce département, en collaboration avec tous les autres, permet d’améliorer l’impact environnemental des usines YOKOHAMA. Ainsi dès 1998, l’usine de Mishima, au Japon, bénéficie de la norme ISO 14001.
En 2009, plus d’une vingtaine de sites industriels YOKOHAMA dans le monde entier bénéficieront de cette norme ISO 14001.

Au japon, YOKOHAMA a introduit un Système de Cogénération (CGS) particulièrement efficace. Ce générateur produit de l’électricité, la chaleur générée est alors recyclée pour le chauffage, l’eau chaude et la production de vapeur. L’efficacité du CGS permet de limiter la consommation de fuel lourd, produisant moins de CO2 dans l’atmosphère. Installé sur 3 sites industriels majeurs de YOKOHAMA, le CGS a permis une réduction de 8,2% des gaz à effets de serre, soit une réduction supérieure à celle préconisée par les accords de Kyoto pour le Japon (6%).

LA RECHERCHE ET L’INNOVATION DES PRODUITS.

Composés de gommes d’avant-garde

A partir de 1998, YOKOHAMA s’est lancé dans la recherche et la production de pneumatiques à résistance au roulement réduite. Ce type de pneumatique permet aux conducteurs de réduire leur consommation de carburant, et donc le réduire les rejets de CO2.

YOKOHAMA a donc lancé 2 gammes distinctes au Japon :
-    DNA : destinée aux voitures
-    ZEN (pour Z-Environment) : destinée aux poids lourds

Ces pneumatiques doivent répondre à des critères spécifiques qui engagent YOKOHAMA dans des recherches pointues de gomme et de process d’avant-garde.

Série DNA : Les pneumatiques de la série DNA arrivent à la 4ème génération de composés brevetés par YOKOHAMA. Ceux-ci permettent d’améliorer la résistance au roulement, tout en préservant les qualités d’un pneumatique : l’adhérence, le confort et l’usure.
Cette 4ème génération de pneumatiques, issue de la recherche YOKOHAMA est commercialisée pour l’instant au Japon. Elle bénéfice non seulement d’une réduction de la résistance au roulement de 20%, mais sa conception très poussée en fait réellement un pneu respectueux de l’environnement puisque 80% des matériaux utilisés pour sa fabrication ne sont pas issus de l’industrie pétrolière.

Série ZEN : Ces pneumatiques poids-lourds vendus au Japon, bénéficient aussi de la recherche YOKOHAMA, et sont étudiés pour réduire la résistance au roulement jusqu'à 22%.
La conception des pneumatiques poids-lourds est très aboutie, car non seulement la composition de la gomme permet de réduire les rejets de CO2 grâce à une consommation réduite de carburant, mais la carcasse spécifique permet d’allonger la vie en facilitant le recreusage et le rechapage, et donc permet de réduire les déchets.

Et demain ?

Les normes anti-pollution seront de plus en poussées, chaque pays étudiant les moyens pour réduire l’impact environnemental des produits industriels.
Ainsi dès 2010, de nouvelles règlementations européennes interdiront l’utilisation d’huiles de dilution contenant des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans la fabrication des pneumatiques. YOKOHAMA a devancé cette norme, en testant dès 2008 une nouvelle gomme qui a été utilisée pour les pneumatiques pluie en championnat WTTC.
La compétition a été utilisée comme terrain d’essai et quand on connaît le niveau de performance exigée par les écuries dans les championnats F.I.A., ce succès de YOKOHAMA permettra de faire bénéficier de cette expérience au quotidien.

Le recyclage

La recherche ne s’arrête pas à la création de nouveaux produits ou de process de fabrication, mais se poursuit aussi jusqu’au bout de la chaîne. Car la recherche et l’innovation n’empêchent pas pour le moment  la création de déchets. Et le recyclage des pneumatiques fait partie aussi des préoccupations de YOKOHAMA qui investit dans ce domaine au Japon.
Le recyclage de pneumatiques permettent de créer une nouvelle génération d’enrobés pour les routes. Actuellement en cours de test dans la ville de Zama, ce nouveau revêtement routier est composé de broyats de pneumatiques de sable et de résine d’uréthane. Avec un pneumatique broyé on peut couvrir une surface de 3m2.

Ce nouvel enrobé présente de nombreux avantages :

-    Excellent drainage de l’eau : réduction des risques d’aquaplannage
-    Excellente adhérence
-    Risques de verglas en surface repoussés
-    Réduction de 90% des bruits de roulement
-    Surface souple prévenant la formation des trous générés par les poids-lourds
De plus contrairement à l’asphalte, ce nouvel enrobé peut être mis en œuvre à température ambiante sans qu’il soit besoin de le chauffer.

Ses applications ne sont pas réservées à la route et on peut aussi réaliser des trottoirs anti-dérapants, ou des regards anti-dérapants qui peuvent être colorés dans la masse et faciliter l’identification (égouts, cable, eau, électricité…).

L’ACTION ENVIRONNEMENTALE A ECHELLE HUMAINE.

“FOREVER FOREST PROJECT“

L’environnement immédiat est aussi une préoccupation pour YOKOHAMA, qui se lance dans un projet d’envergure de plantation d’arbres.
Ce vaste projet, implique YOKOHAMA dans le monde entier, et de vastes campagnes de plantations sont en cours. A terme, comme prévu par le plan GD100, pour le centenaire de l’entreprise 2017 ce seront près de 500 000 arbres, dont 220 000 arbres au Japon qui seront plantés. Ces arbres représenteront une  surface qui totalisera 100 000 m2 au Japon et dans le monde.
Ces arbres sont plantés, lorsque c’est possible, dans l’environnement immédiat des unités de production. L’ambition de ce projet d’envergure est multiple :

Lutte contre les gaz à effet de serre : Les arbres plantés créés de vastes zones d’absorption de CO2 et contribuent aussi diminuer les odeurs aux alentours des usines.

Impact visuel amélioré : Les arbres avec leur feuillage permettent de camoufler visuellement les unités de production, réduisant l’impact visuel dans l’environnement.

Préservation de la biodiversité : Ces campagnes de plantations respectent la biodiversité avec 54 différentes essences d’arbres qui sont utilisées. Elles sont sélectionnées sur le critère du “Local tree“, à savoir des variétés locales adaptées à leur environnement et souvent plus robustes. La biodiversité ainsi recréée sert aussi de refuge aux insectes et aux animaux.

Sécurité améliorée : Ces zones de forêt situées dans l’environnement immédiat de l’entreprise peuvent servir de zone d’évacuation lors d’incident majeur, et particulièrement au Japon qui est soumis parfois à de violent tremblement de terre.

A l’heure actuelle environ 51 900 arbres ont déjà été plantés

L’ENGAGEMENT DU PERSONNEL

Depuis 2006, YOKOHAMA encourage son personnel dans la lutte contre le gaspillage et le réchauffement climatique. Ainsi au Japon un departement “anti-gaspi“ a été créé, et une équipe de détection baptisée “MD Squad“ a été mise en place (MD = Muda-dori en japonais = gaspillage).
Cette équipe composée d’hotesses, veille à l’extinction des lumières, des imprimantes et autres appareillages électriques quand elles ne sont pas utilisées, particulièrement pendant les pauses déjeuner. Leur rôle est aussi de faire prendre conscience au personnel de l’utilité des économies d’energie et de la lutte contre le gaspillage au quotidien. Ces économies, à petite échelle, multipliées par le nombre de sites et de bureaux au Japon permet de faire des économies de masse non négligeables.
Les “MD Squad“ participent aussi à des actions ponctuelles pour la collecte et le recyclage avec l’aide du personnel.

LE “SPONSORING DURABLE“

La protection de l’environnement s’effectue aussi en collaboration avec des acteurs et des O.N.G. complètement impliqués dans ce domaine. YOKOHAMA est l’un des principaux donateurs du W.W.F. (World Wildlife Fund) au Japon, et son soutien peut prendre des formes plus originales avec le LIVE ECO-MOTION.

Le LIVE ECO-MOTION a eu lieu en Juillet 2007 au Japon. Une série de concerts solidaires contre le réchauffement climatique, avec sur scène des artistes et des musiciens locaux jouant bénévolement. L’organisation a été aidée par une quarantaine d’employés de YOKOHAMA et les recettes des droits d’entrée ont été intégralement reversées au W.W.F.

Le soutien de YOKOHAMA peut prendre la forme “d’ECO-SPONSORING“, ainsi le pilote Ukyo Katayama devait participer au Paris-Dakar 2007 (qui a été annulé par la suite). YOKOHAMA sponsorisait son véhicule dont le fonctionnement du moteur avait optimisé pour fonctionner à l’huile de friture filtré !  
YOKOHAMA soutient aussi l’avenir avec le JAPAN EV CLUB dont la mission est de promouvoir et de développer la compétition automobile… électrique !

ECO-MOTION : LE LABEL DE YOKOHAMA

La préservation de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique est l’un des enjeu majeur du siècle à venir. YOKOHAMA deviendra en 2017 une entreprise centenaire. De cet anniversaire, l’entreprise démontre qu’elle anticipe et prépare les challenges à venir, pour devenir une entreprise mondiale eco-responsable.